Comme une plume

Quand Isabelle, la propriétaire de l’Institut Eau de Melisse , m’a contactée pour me proposer de tester leur cabine de flottaison; je me suis dit « pourquoi pas? »

J’ai mes habitudes dans cet institut dans lequel je suis toujours très bien reçue, mais je ne suis pas le genre de fille qui s’offre des soins et du temps de détente, je n’y prend rendez vous qu’avec la cire et la pince à épiler si vous voyez ce que je veux dire. Je ne me permet que ce luxe à vrai dire.
Mais, y compris pour ces moments pas spécialement agréable, l’equipe s’est toujours montrée attentionnée et fait preuve de beaucoup de douceur.
Ce qui change grandement des multiples chaînes d’esthetique sans rendez vous qui pullulent à chaque coin de rue que j’ai un temps fréquenté.
Et toutes ses attentions pour des tarifs extrêmement raisonnables (compter en moyenne 30€ pour un forfait épilation par exemple!).

Aujourd’hui donc, Isabelle m’a fait cadeau d’une quarantaine de minutes de détente totale avec un bain de flottaison



Avant de me lâcher dans le « grand bain », elle m’a expliqué le déroulement de la séance: j’allais m’allonger dans un bain d’eau à température corporelle saturée en magnésium qui allait me permettre de flotter sans aucun effort de ma part.
Mon cerveau allait donc pouvoir arrêter de veiller à mon équilibre, ma posture et mes tensions (ce que nos cerveaux font à 85% figurez vous!) et j’allais pouvoir me laisser aller à la détente et à la rêverie.
Elle a aussi ajouté que j’allais me retrouver dans la quasi même situation que mon pepin in utero.
Et ça, je dois dire, ça m’a encore plus plut!
J’allais partager ça avec lui.

Moi qui n’aime pas être enfermée dans des endroits confinés , j’ai été soulagée de voir que les cabines étaient spacieuses tant en largeur qu’en hauteur.
La peur de la sensation d’etouffement était donc écartée!

J’ai donc enfilé mon maillot et zou! Dans l’eau!
Ou plutôt sur l’eau!
Parce que c’est réellement ce qui se passe: impossible de s’enfoncer ou de se retourner.
L’eau n’etant pas vraiment mon élément, me voila encore plus soulagée.

J’ai tout de même préféré caler ma tête et mes cervicales sur un petit coussin parce que j’avais tendance à trop résister et c’etait contre productif.

Et me voilà donc partie pour un long moment de flottaison, à la lueur d’une lumière bleue et dans un silence total (qui je dois le dire, m’a un peu dérangée, je crois que j’aurais préféré une petite musique).

Et la, effectivement, tout mon corps n’etait que légèreté.
Une vraie plume, moi qui me sent si lourde en ce moment!
On se sent presque en lévitation, en apesanteur.
Si ce n’est que la sensation de l’eau est bien la et très agréable.

En revanche, l’hyperactive que je suis n’a absolument pas réussi à débrancher son cerveau (ça en était même penible)  ni à garder les yeux fermés tout le long du soin.

Mon pepin lui a bien aimé l’experience je pense.
A peine étais je allongée qu’il s’est manifesté. Pas par des mouvements brusques comme ça arrive souvent, mais plutot par de légers mouvements.
L’espace dont il disposait devait être totalement modifié de part le fait que je ne reposait sur rien, si ce n’est la légèreté de l’eau.

En conclusion, c’est une belle expérience que m’a offert Isabelle et que je vous conseille.
A la sortie, disparues les douleurs dans les reins, les mauvaises pensées, les jambes lourdes...

Un plume je vous dit.


Commentaires

Articles les plus consultés